Choisissez VRAI ou FAUX pour chaque affirmation :

  1. Je n’arrive pas à m’endormir (ou je me réveille) s’il y a un peu de lumière ou de bruit
  2. La nourriture me laisse relativement indifférent
  3. Je me réveille généralement avant la sonnerie de mon réveil
  4. Je ne dors pas bien en avion, même avec un masque et des bouchons d’oreilles
  5. La fatigue me rend souvent irritable
  6. Je me fais beaucoup trop de soucis pour de menus détails
  7. J’ai été déclaré insomniaque par un médecin (ou je me suis autodiagnostiqué)
  8. Pendant mes études, j’étais très stressé par mes notes
  9. Au lieu de m’endormir, je rumine le passé et je m’inquiète pour l’avenir
  10. Je suis perfectionniste

Si vous avez 7 « vrai » ou plus, vous pouvez arrêter le questionnaire. Sinon continuez.

Choisissez UNE réponse à chaque question :

  • 1) Vous n’avez rien à faire demain et vous vous autorisez à faire la grasse matinée. A quelle heure vous réveillez-vous ?
  • 6h30 (1)
  • Entre 6h30 et 8h45 (2)
  • Après 8h45 (3)
  • 2) Souffrez-vous souvent de jet lag (décalage horaire) après unvoyage ?
  • Oui, et il vous faut du temps pourvous remettre (1)
  • Oui, mais vous allez mieux après 48heures (2)
  • Non, vous vous en remettez très vite,surtout si vous voyagez d’est en ouest (3)
  • 3) Quel est votre repas préféré ?(Pensez plutôt en termes d’horaires qu’en termes de menu)
  • Le petit déjeuner (1)
  • Le déjeuner (2)
  • Le dîner (3)
  • 4) Vous devez programmer une séance desport intensif. Quelle heure choisissez-vous ?
  • Avant 8h (1)
  • Entre 8h et 16h (2)
  • Après 16h (3)
  • 5) Quand êtes-vous le plus attentif ?
  • Une à deux heures après le réveil (1)
  • Deux à quatre heures après le réveil(2)
  • Quatre à six heures après le réveil(3)
  • 6) Vous êtes plutôt… ?
  • Cerveau gauche, un esprit stratégiqueet analytique (1)
  • Entre les deux (2)
  • Cerveau droit, un esprit créatif etclairvoyant (3)
  • 7) Faites-vous des siestes ?
  • Jamais (1)
  • Parfois le week-end (2)
  • Si vous faites la sieste, vous nedormez pas de la nuit (3)
  • 8) En ce qui concerne votre santé(nourriture, exercice…), quelle affirmation vous ressemble le plus ?
  • « Je fais des choix raisonnablesla plupart du temps » (1)
  • « Je fais des choix raisonnablesde temps en temps » (2)
  • « J’ai du mal à faire des choixraisonnables » (3)
  • 9) Vous vous voyez plutôt…
  • Orienté vers l’avenir, avec de grandsprojets et des objectifs clairs (1)
  • Instruit par le passé, plein d’espoirpour l’avenir et désireux de vivre l’instant présent (2)
  • Ancré dans le présent. L’important,c’est de se sentir bien (3)
  • 10) Quand vous vous réveillez le matin, vous vous sentez…
  • Frais et dispos (1)
  • Légèrement hébété, mais trèstemporairement (2)
  • Assommé, avec les paupières lourdes(3)

Additionnez tous les points notés pour obtenir votre score final

  • Dauphin (+ de 7 vrai): les protecteurs insomniaques 10% de la population, physiologie inversée (cortisol ↗ pdt lanuit), surveille le groupe en cas d’attaque , brillants, vif, intelligents,mais un brin névrosé), sommeil léger, insomniaques mais se lèvent quand mêmetôt et en forme
  • Lion (10-16): les chasseurs leaders matinaux 10-20% de la population,lèves-tôt optimistes et hyperactifs, compétents ++ professionnellement maisvite épuisé en fin de soirée
  • Loup (24-30): les chasseurs nocturnes 15-20% de la population, les roisde la nuit, détestent se lever tôt, adrénaline ++, créatifs et intuitifs maisaussi plus anxieux
  • Ours (17-23): les jouisseurs pépères 50% de la population, aime dormir,se lèvent au rythme su soleil, sociables et bien adaptés aux horaires de la vieprofessionnelle, gourmands.

Réveillez votre sommeil !

Réveillez votre sommeil !

A l’origine, l’apparition de l’ampoule était une merveille… On maîtrisait enfin la nuit !
Seulement maîtriser la nuit dans quel but ? Si certains workaholics (les accros du travail) considèrent que dormir c’est perdre de l’argent ô combien utile au bonheur humain…nombreuses sont les conséquences d’un mauvais sommeil sur notre fonctionnement de tous les jours.

Le jour et la nuit dans les consciences :

S’il est intéressant d’observer que sémantiquement, « le jour se lève » fait référence à une élévation alors que « la nuit se couche », synonyme d’une chute ; la nuit comporte aussi sa dose de parts sombres renfermant ainsi nos peurs (du noir !) mais elle est aussi le terrain de nos pulsions et frustrations.

Focus à présent sur ces belles et douces histoires racontées aux enfants au moment du coucher :

  • Le petit chaperon rouge trouve sur sa route le grand méchant loup
  • Le petit poucet se voit être abandonné par ses parents dans les bois
  • Hansel et Gretel se réveillent dans la nuit eux aussi abandonnés
  • Blanche-neige…on vous laisse deviner son sort !

Empreint de ces peurs, le cinéma a participé à rendre l’imaginaire de la nuit particulièrement sombre et notre sommeil est modelé de références et de ce qu’elles engendrent. L’homme baigne dans des peurs programmées : celles de ne plus se réveiller, d’être enlevé, oublié, abandonné.

A l’origine : une sélection naturelle

Les tribus dans le temps avaient un mode de fonctionnement fort adapté à la survie et à la sécurité du groupe. En effet, si les uns gardaient le feu la nuit et dormaient durant la journée, d’autres dormaient pendant la nuit pour chasser le jour levé.

A chaque thème, sa dose d’idées reçues :

  • Non, les grasses matinées ne vous permettent pas de « rattraper » du sommeil. Au contraire, sachez qu’une grasse matinée déréglera juste votre horloge biologique en vous rendant la tâche encore plus compliquée les jours qui suivent. Une règle : ne pas dépasser plus de 2h de différence avec votre réveil en semaine. Ex : Vous vous levez à 6h30 du lundi au vendredi. Dimanche, ne vous levez pas plus tard que 8h30, au risque de faire pire que mieux !
  • Oui, vous rêvez bel et bien même si aucun souvenir ne vous vient à l’esprit. Sachez que les études ont démontré que plus vous rêvez d’une tortue qui s’habille d’une carotte pour aller au bal, plus votre cerveau vous le rappellera au réveil. Pourquoi ? Les bizarreries de par leur rareté seront davantage rappelées à la mémoire par rapport au pot de glace acheté au supermarché à 19h, qui est un événement de vie plus anodin.
  • Non, la sieste de 2h l’après-midi ne vous fera pas récupérer de l’énergie. Que du contraire : les études tranchent pour une inefficacité des siestes dépassant les 20 min. En agissant de la sorte, vous ne faites que grignoter de votre repos de la nuit à venir. Ce phénomène explique pourquoi vous contemplez le plafond en mal de sommeil après avoir dormi 3h dans l’après-midi !

Mieux comprendre le chef d’orchestre :

Nous possédons tous un cerveau (jusque-là  tout va bien !), mais saviez-vous que nous possédons en réalité deux cerveaux ? En effet, nous avons tous un cerveau droit qui s’occupe de tout ce qui est de l’imagination, rêverie (d’un bon bain par exemple mmh)…tout ce qui génère du calme quoi ! Et nous avons tous un cerveau gauche, qui lui s’occupe de gérer vos factures,  de réfléchir à votre emploi du temps, de vous raisonner quand vous voulez craquer devant ce super manteau car votre compte est en négatif…bref un vrai rabat-joie !  D’autant plus lorsqu’il s’agit de se préparer à vous endormir ! Et oui, c’est lui qui vous maintient éveillé à cogiter en vous demandant si vous avez bien repassé la chemise de monsieur ou si vous auriez dû dire à votre boss que vous ne pouviez par rester 2h de plus après votre boulot… Dès lors, lorsque nous nous préparons à nous endormir, le cerveau droit prend la relève et de ce fait, il « switch off » (éteint) le cerveau gauche, qui lui se repose pour vous laisser atteindre un sommeil profond et réparateur.

Si l’organisation mondiale de la santé évoque qu’une nuit idéale serait de 7 à 8h de sommeil, ce dernier s’évalue par le sentiment qu’on a au pied du lit. Il est préférable d’avoir 5h de sommeil profond que 8h de sommeil léger.

Sommes-nous tous égaux face au repos ?

La réponse est non ! Eh oui, vous comparer à votre collègue qui dort 10h par nuit à poings fermés alors que vous vous tournez 13 fois avant d’espérer vous assoupir n’a que peu d’intérêt. Les êtres humains ne possèdent pas le même chronotype !

  • Les lions ou les chasseurs leaders matinaux : 10-20% de la population, lèves-tôt optimistes et hyperactifs, très compétents professionnellement mais vite épuisés en fin de soirée !
  • Les ours ou les jouisseurs pépères : 50% de la population, ils aiment dormir, se lèvent au rythme su soleil, ils sont sociables et bien adaptés aux horaires de la vie professionnelle et ils sont gourmands !
  • Les loups ou les chasseurs nocturnes : 15-20% de la population, c’est un peu les rois de la nuit, ils détestent se lever tôt, sont sous adrénaline non-stop, ils sont créatifs et intuitifs mais aussi plus anxieux !

Causes d’un sommeil inespéré :

Vous êtes sur le point d’aller dormir et la phrase qui vous vient en tête est la suivante « Je vais me coucher mais je ne vais de nouveau pas à dormir comme d’habitude ! »
Parmi les causes probables de cette difficulté : des événements de vie difficiles qui ont laissé comme trace une l’anxiété ou des pensées noires, le souvenir d’un épisode qui vous a marqué, une difficulté à dire stop à vos émotions, un sentiment de solitude, etc. Bonne nouvelle : toutes ces choses peuvent se résoudre par la mise en place d’une thérapie.

Évitez l’illusion d’une solution de facilité:

Les somnifères, prescrits par de nombreux médecins, ont un effet sur le sommeil : celui de faire croire à votre cerveau que vous dormez. Vous serez aidé pour vous endormir certes, mais dans le meilleur des cas vous n’aurez pas bénéficié d’un sommeil profond et dans le pire des cas vous aurez une nette baisse de vos capacités intellectuelles et un mal fou à émerger plusieurs heures après le réveil ! De plus, les somnifères présentent une durée d’action de quelques semaines avec un risque d’accoutumance.

Avez-vous un sommeil troublé ?

Pour parler d’insomnie, votre difficulté à vous endormir est présente 20 minutes après vous être blotti dans votre lit et ce depuis 3 mois ! Mais votre lit, devenu votre ennemi juré, ne vous envoie qu’un seul message : « Fabrique une amie à ton sommeil ! »

La mélatonine : cette amie SI précieuse à votre repos

Et si votre sommeil était en manque de bonne compagnie ? Celle-ci peut être celle de l’hormone indispensable pour fermer les yeux: la mélatonine. Utile à l’endormissement, vous pouvez la fabriquer par quelques ajustements :

Éloignez-vous des sources de chaleur :

  • Maintenez une chambre fraîche et des draps frais pour dormir.
  • Ne faites pas de sport moins de 3 heures avant l’endormissement.
  • Ayez une alimentation légère en soirée : pour digérer les aliments ingérés, le corps nécessite une dépense énergétique qui aura pour effet d’augmenter votre température corporelle !
  • Evitez les bains chauds en soirée, votre corps mettrait du temps à se refroidir.

Donnez-vous une transition : il n’est écrit nulle part que pour dormir l’être humain est programmé à passer subitement d’une activité à une posture couchée les pieds en éventail ! Un bon sommeil s’installe par la mise en place de conditions adéquates :

  • Mettez-vous dans l’obscurité, éloignez-vous de la lumière bleue que peut émettre tous vos objets connectés.
  • Ne regardez pas la dernière vidéo YouTube captivante qui sera la première d’une série de 12 jusqu’à 4h du matin ! Au contraire, prenez un livre ou regardez un bon film (sur télévision) dans votre chambre.

A sommeil profond, engagement profond :

  • Vers la sécurité en créant un environnement calme et obscur
  • Vers la non-survie en libérant votre esprit des contrariétés
  • Vers la non-vigilance en vous détendant
  • Vers des rituels positifs et vertueux avant le coucher
  • Vers une conscience de votre pouvoir d’action : eh oui, votre médecin n’a pas réponse à tout !

La culture des 3B pour sécréter l’amie de votre sommeil :

♥ Beau : émerveillez-vous au quotidien !

♣ Bien : appliquez-vous dans vos actions pour en retirer de la satisfaction !

♠ Bon : soyez bon et généreux envers les autres !

Eh oui, il est prouvé scientifiquement que ces 3B sont bénéfiques à l’endormissement… Vous l’aurez compris, plus d’excuse pour ne pas sécréter la mélatonine. Au contraire, votre nouvelle devise : « Je dois préparer mon sommeil durant la journée ! »

Attendez…On vous laisse filer dormir mais avant cela un peu de lecture :
« La magie du sommeil : vivre et dormir enfin. » de Isalou Regen

Lahboubi Myriam

Nos TherHappy

Messieurs, réalisez-vous : le développement personnel au masculin en quelques points !

Il a longtemps été difficile de parler du développement personnel sans tomber dans les clichés. Alors non, on ne vous demandera pas de faire du yoga et de manger du quinoa (mais si ça vous chante, qui sommes-nous pour vous juger ?), mais on vous donnera quelques clés pour développer tout votre potentiel de Guerrier ou de Boss (un peu comme John Snow ou Heisenberg tout dépend de votre degré de compatibilité avec la chevalerie et la chimie).  Les règles, vous ne vous contenterez plus de les suivre, vous deviendrez un vrai “ruler” (littéralement celui qui fait les règles). Mais avant d’arriver à tout cela, il vous faut être en harmonie avec vous-même et les autres et lâcher prise afin que les choses viennent à vous plutôt que de les forcer (la force n’est pas toujours nécessaire).

Préjugé n°1

Les hommes sont forts et doivent le rester en toutes circonstances ! FAUX ! Les hommes ont un cerveau (jusque là tout va bien! ) qui produit des hormones, certaines vont influencer les émotions, comme la dopamine et la sérotonine qui produisent littéralement la bonne humeur. La dopamine se sécrète lorsque vous faites de la course, du foot ou encore de la gonflette. Mais ce n’est pas la seule condition, il faut en effet aimer l’activité dans laquelle vous êtes lancé ! Donc si vous n’aimez pas soulever des poids, mais que votre truc c’est plutôt de vous évader mentalement grâce à l’athlétisme, et bien on a qu’une chose à vous dire : “COURS FOREST COUUUUUURS” !

Préjugé n°2

Les hommes sont logiques et les femmes sont plutôt intuitives. FAUX ! Nous possédons tous un cerveau (on aime le souligner) mais saviez-vous que celui-ci est divisé en deux parties ? La partie gauche concerne la conscience, la rationalité, la logique mathématique, payer les factures (on vous le rappelle au cas ou) et tout ce qui demande beaucoup d’énergie et de réflexion. En revanche le cerveau droit est le cerveau de l’inconscient, de l’imaginaire, de la créativité, des ressources et des forces intérieures. C’est cette partie là qui est le plus utilisé durant l’enfance. Mais c’est aussi cette partie qui est présente lorsque des sportifs réussissent des exploits ou lors de performances mentales élevées ! En effet, c’est votre cerveau droit que l’on vous recommande d’utiliser plus. Mais comment ? Via la PNL (l’outil,  pas le duo de rappeurs olala) ou l’hypnose par exemple ! L’hypnose permet d’entrer dans un état de conscience modifiée (attention à ne pas confondre avec du sommeil) et cet état correspond à un état de lâcher prise qui permet d’accéder aux ressources insoupçonnées qui sommeillent en vous et qui ne demandent qu'à être libérées. En effet, le meilleur moyen de contrôler les choses est de ne plus contrôler ! Non nous ne sommes pas sous drogues en écrivant ces quelques lignes, mais il est prouvé que lorsque nous lâchons prise, nous permettons à notre cerveau gauche de se reposer ce qui permet de mieux travailler ensuite et de retrouver de meilleures capacités cognitives ! En gros, reposez vos neurones !

La réussite à portée de montre !

La montre est pour l’homme ce que le collier de diamant est pour la femme ! La montre est souvent vue comme le seul bijou de l’homme, et de ce fait, son choix est sacré...Certains considèrent même qu’il vaut mieux ne pas porter de montre que d’en choisir une qui ne sied pas à la tenue (des sapologues très certainement).

Alors messieurs un conseil simple : choisissez vos fréquentations comme vous choisirez une montre ! Entourez-vous de montres (euh amis) qui vous mettent en valeur, vous donne confiance en vous et vous crédibilise auprès des autres. Vous les choisirez particulièrement motivés et productifs, car cela vous motivera à mettre en place les ressources nécessaires pour vous développer pleinement !

Les 3 clés pour un développement de soi optimal

Premièrement, on vous propose de vous reconnecter avec un (ou des) but(s) qui vous tenai(en)t a cœur, car avoir un but permet de retrouver la motivation et de reprendre goût à la vie. Si vous n’aviez pas de but précis, c’est le bon moment pour en chercher un qui vous mettra en action. Mode “machine de guerre”: ON !

Deuxièmement, cultiver un lien spirituel car cela permet un ressourcement profond et de mieux se connaître soi-même. Se lier à quelque chose qui nous dépasse permet de retrouver de l’authenticité dans un monde où les nouvelles technologies prennent de plus en plus de place.

Pour finir, libérez vous de vos bagages inutiles ! Attention, ne balancez pas tout votre mobilier à la rue tout de même. Mais on vous recommande d’opter pour un environnement épuré et minimaliste afin de ne plus gaspiller votre énergie mentale. Car un environnement encombré = un cerveau encombré ! Faites aussi la paix avec votre passé et vos erreurs (on ne vous juge pas si vous écoutiez du Gilbert Montagné sous le “solay”) faites-en au contraire des enseignements qui vous ont permis de mieux cerner vos objectifs de vie aujourd’hui.

En bref, messieurs, réalisez-vous !

Pour plus de lecture, on vous recommande: “Guide viril de developpement personnel a l’usage des hommes” de David H Wagner.