Choisissez VRAI ou FAUX pour chaque affirmation :

  1. Je n’arrive pas à m’endormir (ou je me réveille) s’il y a un peu de lumière ou de bruit
  2. La nourriture me laisse relativement indifférent
  3. Je me réveille généralement avant la sonnerie de mon réveil
  4. Je ne dors pas bien en avion, même avec un masque et des bouchons d’oreilles
  5. La fatigue me rend souvent irritable
  6. Je me fais beaucoup trop de soucis pour de menus détails
  7. J’ai été déclaré insomniaque par un médecin (ou je me suis autodiagnostiqué)
  8. Pendant mes études, j’étais très stressé par mes notes
  9. Au lieu de m’endormir, je rumine le passé et je m’inquiète pour l’avenir
  10. Je suis perfectionniste

Si vous avez 7 « vrai » ou plus, vous pouvez arrêter le questionnaire. Sinon continuez.

Choisissez UNE réponse à chaque question :

  • 1) Vous n’avez rien à faire demain et vous vous autorisez à faire la grasse matinée. A quelle heure vous réveillez-vous ?
  • 6h30 (1)
  • Entre 6h30 et 8h45 (2)
  • Après 8h45 (3)
  • 2) Souffrez-vous souvent de jet lag (décalage horaire) après unvoyage ?
  • Oui, et il vous faut du temps pourvous remettre (1)
  • Oui, mais vous allez mieux après 48heures (2)
  • Non, vous vous en remettez très vite,surtout si vous voyagez d’est en ouest (3)
  • 3) Quel est votre repas préféré ?(Pensez plutôt en termes d’horaires qu’en termes de menu)
  • Le petit déjeuner (1)
  • Le déjeuner (2)
  • Le dîner (3)
  • 4) Vous devez programmer une séance desport intensif. Quelle heure choisissez-vous ?
  • Avant 8h (1)
  • Entre 8h et 16h (2)
  • Après 16h (3)
  • 5) Quand êtes-vous le plus attentif ?
  • Une à deux heures après le réveil (1)
  • Deux à quatre heures après le réveil(2)
  • Quatre à six heures après le réveil(3)
  • 6) Vous êtes plutôt… ?
  • Cerveau gauche, un esprit stratégiqueet analytique (1)
  • Entre les deux (2)
  • Cerveau droit, un esprit créatif etclairvoyant (3)
  • 7) Faites-vous des siestes ?
  • Jamais (1)
  • Parfois le week-end (2)
  • Si vous faites la sieste, vous nedormez pas de la nuit (3)
  • 8) En ce qui concerne votre santé(nourriture, exercice…), quelle affirmation vous ressemble le plus ?
  • « Je fais des choix raisonnablesla plupart du temps » (1)
  • « Je fais des choix raisonnablesde temps en temps » (2)
  • « J’ai du mal à faire des choixraisonnables » (3)
  • 9) Vous vous voyez plutôt…
  • Orienté vers l’avenir, avec de grandsprojets et des objectifs clairs (1)
  • Instruit par le passé, plein d’espoirpour l’avenir et désireux de vivre l’instant présent (2)
  • Ancré dans le présent. L’important,c’est de se sentir bien (3)
  • 10) Quand vous vous réveillez le matin, vous vous sentez…
  • Frais et dispos (1)
  • Légèrement hébété, mais trèstemporairement (2)
  • Assommé, avec les paupières lourdes(3)

Additionnez tous les points notés pour obtenir votre score final

  • Dauphin (+ de 7 vrai): les protecteurs insomniaques 10% de la population, physiologie inversée (cortisol ↗ pdt lanuit), surveille le groupe en cas d’attaque , brillants, vif, intelligents,mais un brin névrosé), sommeil léger, insomniaques mais se lèvent quand mêmetôt et en forme
  • Lion (10-16): les chasseurs leaders matinaux 10-20% de la population,lèves-tôt optimistes et hyperactifs, compétents ++ professionnellement maisvite épuisé en fin de soirée
  • Loup (24-30): les chasseurs nocturnes 15-20% de la population, les roisde la nuit, détestent se lever tôt, adrénaline ++, créatifs et intuitifs maisaussi plus anxieux
  • Ours (17-23): les jouisseurs pépères 50% de la population, aime dormir,se lèvent au rythme su soleil, sociables et bien adaptés aux horaires de la vieprofessionnelle, gourmands.

Dépression de la personne âgée

Dépression de la personne âgée

Fragilité de la personne âgée

Parfois incomprises par leur entourage, certaines personnes âgées peuvent présenter des comportements que vous avez un mal fou à décortiquer.

En consultation, cela se manifeste par un discours de l’ordre de:

“ Elle/il a besoin de nous. Parfois j’ai l’impression d’avoir en face de moi un enfant qui refuse de comprendre ce que je lui explique. “

Si vous avez tendance à traiter vos aînés comme vos enfants, cela s’explique notamment par le fait qu’elles sont plus fragiles physiquement ce qui peut entraîner des chutes éventuelles. Prendre en âge mais pas que… C’est pour le sujet âgé un vrai bouleversement dans son fonctionnement global !
On observe chez nos chers aînés une diminution de la vitesse du traitement de l’information, une difficulté à donner de l’attention divisée, des problèmes d’inhibition comportementale, une faiblesse dans la sélection d’informations non pertinentes, une baisse de l’efficacité de la mémoire de travail, etc.

Causes de la souffrance psychique du sujet âgé:

  • Veuvage isolé ou à répétition: plus les individus prennent de l’âge plus ils sont enclins à vivre des deuils familiaux et amicaux
  • Maladies associées à des traitements lourds
  • Rechute si la personne a par le passé déjà été touchée par la dépression
  • Départ à la retraite associé à un retrait social
  • Isolement: l’absence d’activités culturelles ou de loisirs accroît le repli sur soi
  • Diminution des revenus associée au départ à la pension
  • Perte du plaisir gustatif par la prise de certains médicaments
  • Entrée en institution de repos et désorientation: la perte de repères familiaux et l’accès limité aux souvenirs familiaux peuvent causer un chagrin important

Quels sont les signes inquiétants chez une personne âgée?

  • Réactions exacerbées sur un mode anxieux
  • Irritabilité et modification du caractère
  • Douleurs significatives couplées à une difficulté à se déplacer
  • Repli sur soi
  • Douleurs physiques
  • Troubles du sommeil/de l’appétit
  • Laisser aller dans le soin de soi et négligence de l’hygiène
  • Atteintes cognitives (troubles de la mémoire /de l’attention, démence, etc.)
  • Dévalorisation de soi
  • Oubli dans l’alimentation et la prise de médicaments

Vulnérables, nos sages anciens sont alors moins aptes à supporter le stress de la vie quotidienne et peuvent parfois même vous rappeler vos enfants par certaines peurs :

“ J’ai peur de rester dans le noir. J’ai besoin d’avoir mon mari à mes côtés sinon je crains le pire.”

Comment prévenir d’une dépression?

Etre attentif au sujet âgé est primordial pour la prévention d’une souffrance psychologique pouvant prendre des proportions importantes sur le plan individuel ou relationnel. Vous l’aurez compris, on ne vous laisse pas filer sans clés ouvrant les portes du bonheur de nos chers aînés !

  • La première est de solliciter toutes les ressources familiales et amicales pour assurer un entourage social régulier à la personne âgée. Relayez-vous pour bouleverser les leurs habitudes! Le sujet âgé présente un besoin important d’exprimer ses émotions, conter des anecdotes du passé (plusieurs fois), voir les protégés de ses protégés (vous aussi un peu!) et cela passe par des visites fréquentes.
  • La seconde est de contrer la sédentarité en favorisant les sorties à l’extérieur à la recherche de cette chère vitamine D offerte par la lumière du jour. En effet, selon une étude réalisée sur une durée de 3 mois sur des sujets âgés, la carence en vitamine D entraînerait une augmentation du risque d’inflammations et diminuerait l’immunité.
  • La troisième est de mettre en place un tissu culturel occasionnel ou fréquent selon l’envie de la personne. Une étude du British Journal of Psychiatry a effectivement démontré qu’une pratique culturelle avait des effets bénéfiques sur le bien être des personnes âgées. Ainsi, un événement culturel occasionnel dans l’année diminuerait de 32% le risque de dépression tandis qu’un sortie mensuelle le diminuerait de 48% ! (Non négligeable, hein?!)
  • La quatrième est de conférer des soins doux et attentionnés à vos aînés par une écoute très attentive et Dieu sait combien l’époque dans laquelle nous vivons nous contraint au vite fait, “bien” fait entre nos 45930 responsabilités !
  • La cinquième, et non des moindres, est de maintenir une activité physique selon la capacité de la personne. Rappelons-le, marcher, en ville et davantage dans les espaces verts, est une source inépuisable de bien être psychique de par les hormones sécrétées. Veillez à faire du sport une habitude à votre rythme et vous ne saurez plus vous en passer ! (Difficile à croire vous vous dites.)

Franchir le pas de contacter un psychologue et s’engager dans un travail thérapeutique peut dans des situations inquiétantes s’avérer être nécessaire. Un espace où déposer librement ses inquiétudes permettra d’améliorer la qualité de vie du sujet vers un mieux-être général et ce malgré la présence de facteurs de fragilité.

Myriam Lahboubi

Nos TherHappy

Messieurs, réalisez-vous : le développement personnel au masculin en quelques points !

Il a longtemps été difficile de parler du développement personnel sans tomber dans les clichés. Alors non, on ne vous demandera pas de faire du yoga et de manger du quinoa (mais si ça vous chante, qui sommes-nous pour vous juger ?), mais on vous donnera quelques clés pour développer tout votre potentiel de Guerrier ou de Boss (un peu comme John Snow ou Heisenberg tout dépend de votre degré de compatibilité avec la chevalerie et la chimie).  Les règles, vous ne vous contenterez plus de les suivre, vous deviendrez un vrai “ruler” (littéralement celui qui fait les règles). Mais avant d’arriver à tout cela, il vous faut être en harmonie avec vous-même et les autres et lâcher prise afin que les choses viennent à vous plutôt que de les forcer (la force n’est pas toujours nécessaire).

Préjugé n°1

Les hommes sont forts et doivent le rester en toutes circonstances ! FAUX ! Les hommes ont un cerveau (jusque là tout va bien! ) qui produit des hormones, certaines vont influencer les émotions, comme la dopamine et la sérotonine qui produisent littéralement la bonne humeur. La dopamine se sécrète lorsque vous faites de la course, du foot ou encore de la gonflette. Mais ce n’est pas la seule condition, il faut en effet aimer l’activité dans laquelle vous êtes lancé ! Donc si vous n’aimez pas soulever des poids, mais que votre truc c’est plutôt de vous évader mentalement grâce à l’athlétisme, et bien on a qu’une chose à vous dire : “COURS FOREST COUUUUUURS” !

Préjugé n°2

Les hommes sont logiques et les femmes sont plutôt intuitives. FAUX ! Nous possédons tous un cerveau (on aime le souligner) mais saviez-vous que celui-ci est divisé en deux parties ? La partie gauche concerne la conscience, la rationalité, la logique mathématique, payer les factures (on vous le rappelle au cas ou) et tout ce qui demande beaucoup d’énergie et de réflexion. En revanche le cerveau droit est le cerveau de l’inconscient, de l’imaginaire, de la créativité, des ressources et des forces intérieures. C’est cette partie là qui est le plus utilisé durant l’enfance. Mais c’est aussi cette partie qui est présente lorsque des sportifs réussissent des exploits ou lors de performances mentales élevées ! En effet, c’est votre cerveau droit que l’on vous recommande d’utiliser plus. Mais comment ? Via la PNL (l’outil,  pas le duo de rappeurs olala) ou l’hypnose par exemple ! L’hypnose permet d’entrer dans un état de conscience modifiée (attention à ne pas confondre avec du sommeil) et cet état correspond à un état de lâcher prise qui permet d’accéder aux ressources insoupçonnées qui sommeillent en vous et qui ne demandent qu'à être libérées. En effet, le meilleur moyen de contrôler les choses est de ne plus contrôler ! Non nous ne sommes pas sous drogues en écrivant ces quelques lignes, mais il est prouvé que lorsque nous lâchons prise, nous permettons à notre cerveau gauche de se reposer ce qui permet de mieux travailler ensuite et de retrouver de meilleures capacités cognitives ! En gros, reposez vos neurones !

La réussite à portée de montre !

La montre est pour l’homme ce que le collier de diamant est pour la femme ! La montre est souvent vue comme le seul bijou de l’homme, et de ce fait, son choix est sacré...Certains considèrent même qu’il vaut mieux ne pas porter de montre que d’en choisir une qui ne sied pas à la tenue (des sapologues très certainement).

Alors messieurs un conseil simple : choisissez vos fréquentations comme vous choisirez une montre ! Entourez-vous de montres (euh amis) qui vous mettent en valeur, vous donne confiance en vous et vous crédibilise auprès des autres. Vous les choisirez particulièrement motivés et productifs, car cela vous motivera à mettre en place les ressources nécessaires pour vous développer pleinement !

Les 3 clés pour un développement de soi optimal

Premièrement, on vous propose de vous reconnecter avec un (ou des) but(s) qui vous tenai(en)t a cœur, car avoir un but permet de retrouver la motivation et de reprendre goût à la vie. Si vous n’aviez pas de but précis, c’est le bon moment pour en chercher un qui vous mettra en action. Mode “machine de guerre”: ON !

Deuxièmement, cultiver un lien spirituel car cela permet un ressourcement profond et de mieux se connaître soi-même. Se lier à quelque chose qui nous dépasse permet de retrouver de l’authenticité dans un monde où les nouvelles technologies prennent de plus en plus de place.

Pour finir, libérez vous de vos bagages inutiles ! Attention, ne balancez pas tout votre mobilier à la rue tout de même. Mais on vous recommande d’opter pour un environnement épuré et minimaliste afin de ne plus gaspiller votre énergie mentale. Car un environnement encombré = un cerveau encombré ! Faites aussi la paix avec votre passé et vos erreurs (on ne vous juge pas si vous écoutiez du Gilbert Montagné sous le “solay”) faites-en au contraire des enseignements qui vous ont permis de mieux cerner vos objectifs de vie aujourd’hui.

En bref, messieurs, réalisez-vous !

Pour plus de lecture, on vous recommande: “Guide viril de developpement personnel a l’usage des hommes” de David H Wagner.